Opening

'SYMPHONIE DES SILENCES' / L'ANCIENNE BOURSE DU TRAVAIL / 27 Juin 19:30

Le Silence, pavillon en apparence obsolète et pourtant fondamental, faussement vide et absent, ouvrira le bal des Éléments de la Vie, les quatre Éléments approchés pour l’événement Jaou Tunis 2018 : comment contribuer à l’insertion de ceux marginalisés par la société, comment ouvrir les yeux sur ces silencieux en apparence, pourtant pas du tout absents mais en attente d’être entendus.

Le projet du « Théâtre sourd en Tunisie » est une création inédite, une première en Tunisie, portée par des artistes malentendants qui s’adresseront à tout public, car le metteur en scène conçoit et adopte une démarche artistique et sociale, considérée encore aujourd’hui comme marginale.

A la recherche d’une vérité, d’un laisser-vivre imaginaire, « Symphonie des silences » est la création théâtrale de Bahram Aloui. Trilogie à la fois libre et liée, la pièce se compose de 3 actes cohérents qui sonneront comme un écho décalé.

Des acteurs et musiciens malentendants munis de leurs instruments présenteront une œuvre d’art qui fusionnera diverses expressions scéniques ; expression gestuelle, expression visuelle, langage des signes, alternance de mélodies et de moments de silence. Le spectateur partira sans doute à la recherche de nouvelles formes d’expression théâtrale essentiellement visuelles et explorera davantage la communication non-verbale dans sa dimension universelle. Cette création est également un acte poétique qui nourrit l’imaginaire et pousse à l’interrogation.

Et pour ce faire, quoi de plus symbolique qu’un bâtiment qui jadis abritait des débats houleux et si bruyants ; l’Ancienne Bourse du travail de Tunis. Des négociations décisives lors des réunions des syndicalistes de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) ont été, pendant longtemps, les principales représentations données dans cet hémicycle. Bâti dans les années 50 au lendemain de la seconde guerre mondiale, cet édifice a été construit sur un emplacement stratégique de l’Avenue Habib Bourguiba, principale avenue de la capitale tunisienne, sur la base des plans de l’architecte communiste russe Lewandowski. Il est vaste et peut accueillir jusqu’à 600 places assises. Aujourd’hui, il est fermé depuis longtemps mais, robuste, il résiste au temps et aux changements. Il ne connait plus l'agitation qui l'animait dans le passé, les réunions bruyantes ont laissé place au silence.

Rejoignez-nous pour le visiter, le faire revivre grâce à la talentueuse troupe de « l’orchestre symbolique ».

Des talents uniques et une représentation inédite.

Un moment de partage et une invitation à une évasion hors du commun !

 

Acteurs : Bahram Aloui / Emna Ghariani / Marie Anne Favreau / Mohamed Ouni / Omnia Ben Slimen / Raouf Messai / Siwar El Bahrouni / Takwa Mechergui / Ziyede Cherni 

Musiciens : Chef d’orchestre - Ridha Chmak / Piano - Elyes Blagui / Violon - Marie Anne Favreau / Violon - Chokri Khlifi / Violoncelle - Ahmed Adnen /Contrebasse Shawky Kifaya / Alto - Mohammed Elmoness / Percussion - Zoubair Messai

'DENDRI STAMBELI MOVEMENT' / L'ANCIENNE BOURSE DU TRAVAIL / 27 Juin 21:00

Durant les mois de février et de mai 2018, deux résidences artistiques organisées par le Goethe-Institut Tunis en co-production avec Dar Eyquem ont eu lieu avec le groupe de musique 'Dendri Stambeli Movement'. Ces deux résidences ont été clôturées par un concert live donnant le coup d’envoi de la seconde édition de 'Saha Chribtek, les nuits festives du Ramadan' organisée par le Goethe-Institut Tunis. Durant ces deux résidences, Christoph Thiers, ingénieur du son invité du HOFA, a rejoint l’équipe afin de travailler essentiellement sur le son de l’instrument clé de cette formation : le Gombri.

Composé de sept membres, le groupe fusionne l’héritage du Stambeli avec des instruments modernes tout en veillant à l’authenticité de cette musique traditionnelle.

Pourquoi l’appellation 'Dendri' ?

Le dendri fait partie du rituel de la ziara. Cette boisson, préparée dès le premier jour de la visite au saint, est un mélange de droô (sorgho), de lait, d’eau et de sucre. Un mélange surprenant qui a fasciné Mohamed Kachnaoui, le musicien à l'initiative du projet. Il était donc très naturel que le projet s'intitule 'Dendri' un mélange original à l'image du projet, une fusion autour de la musique stambéli, utilisant les instruments de musique traditionnels tunisiens à savoir le gombri, la gambra et les chkachak, tout en les croisant aux sons modernes de la batterie, la basse, la guitare électrique et le piano.

Les 7 membres de 'Dendri Stambeli Mouvement' : Mohamed Khachnaoui / Salah Ouergli / Bellassan Mihoub / Hassen Mchaikhi / Sahbi Mustapha / Aymen Ben Attia / Wajdi Riahi.

Tunis Marine
L'ancienne Bourse du Travail

Bâtie dans les années 50 au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l'ancienne Bourse du travail de Tunis à pendant longtemps abrité les meetings des syndicalistes. Debats houleux et negociations decisives ont été les principales representations données dans cet hémicycle. Ce bâtiment a été construit sur les plans de l’architecte russe Lewandowski, il peut accueillir jusqu’à 600 places assises. Aujourd'hui, ce bâtiment férmé depuis longtemps ne connait plus l'agitation qui l'animait dans le passé, les voix bruiyantes ont laissé place au silence. 

Partenaires

Partenaires Médias